top of page
titre-destinations-news.png
  • Photo du rédacteurDestinations.ch

Après trois ans de restrictions, la Chine relance ses délivrances de visas

La Chine va reprendre à compter de mercredi la délivrance de «tous types de visas», y compris ceux à des fins touristiques, après trois ans de restrictions draconiennes.


La Chine, premier pays touché par la pandémie de Covid-19, avait brutalement fermé en mars 2020 ses frontières à tous les détenteurs de visa, y compris les titulaires de permis de résidence, par crainte d’une nouvelle vague de contaminations depuis l’étranger.


Au plus fort de l’épidémie, de nombreux expatriés s’étaient ainsi retrouvés dans l’impossibilité de rentrer après leur départ de Chine, tandis que le nombre de vols internationaux avait été drastiquement réduit par les autorités chinoises.


Des assouplissements avaient toutefois été consentis avec la reprise progressive des visas d’affaires ou pour réunion familiale. Mais les échanges entre la Chine et l’étranger sont restés fortement limités durant près de trois ans, par l’obligation d’une quarantaine dès l’arrivée sur le territoire chinois pour tous les voyageurs.


Cette mesure emblématique de la politique sanitaire dite du «zéro Covid» de Pékin a été levée en janvier, à la faveur d’un retour progressif à une vie normale en Chine. La suspension depuis 2020 des visas touristiques demeurait le dernier vestige de cette politique sanitaire.



Reprise du tourisme


À partir de mercredi, la Chine recommencera à délivrer «tous types de visas» pour les ressortissants étrangers, selon un avis publié par le ministère chinois des Affaires étrangères. Les ambassades de Chine aux États-Unis et en France ont publié en ligne des notices similaires.


Les visas délivrés avant la fermeture des frontières le 28 mars 2020 et qui n’ont pas encore expiré retrouvent leur validité pour se rendre en Chine, précisent les documents. La Chine va également rétablir les possibilités de certaines entrées sans visa, dont celles vers l’île touristique de Hainan (sud) ou celles permises aux croisiéristes faisant escale à Shanghai.


L’annonce intervient au lendemain de la clôture d’une importante session annuelle du Parlement chinois, qui a reconduit le président Xi Jinping pour un nouveau mandat de cinq ans – le troisième – à la tête du pays et désigné un nouveau Premier ministre. Li Qiang a averti lundi qu’il serait difficile pour son pays d’atteindre cette année son objectif de croissance «d’environ 5%», déjà l’un des plus faibles depuis des décennies.


Avant de se fermer au reste du monde, la Chine avait accueilli en 2019 quelque 65,7 millions de visiteurs internationaux, selon les données de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies. Depuis janvier, les ressortissants chinois peuvent de nouveau quitter leur pays pour faire du tourisme. Durant l’épidémie, seuls les déplacements pour raisons impérieuses étaient autorisés tandis que les autorités chinoises avaient suspendu la délivrance des passeports.


Source: lematin.ch


Partez à la découverte de l'Asie en groupe ou en privé !


Pour un voyage sur mesure, n'hésitez pas, contactez nous !




Opmerkingen


News récentes

bottom of page