• Destinations.ch

La Grèce songe à la relance touristique dès le mois de juillet

Les hôtels, cafés et restaurants rouvriront en juin sous certaines conditions.



De plus en plus de pays assouplissent leurs restrictions liées coronavirus. En Grèce, on fonde même de nouveau des espoirs sur le tourisme. «Dans le meilleur des cas, la Grèce peut relancer ses activités touristiques le 1er juillet. Nous travaillons pour atteindre cet objectif», a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis selon dans une interview à la chaîne de télévision CNN citée par 20 Minutes. Si la pandémie continue à diminuer, la Grèce acceptera des visiteurs à des conditions très particulières. «En supposant que les gens fassent quelques tests avant de prendre l’avion et qu’ils soient surveillés de près, l’expérience touristique pourrait n’être que légèrement différente des années précédentes», a-t-il poursuivi. Ouverture de restaurants et d’hôtels prévue dès juin Les personnes qui arrivent actuellement en Grèce doivent subir un test à l’aéroport et sont mises en quarantaine dans un hôtel jusqu’à ce que les résultats du test soient disponibles. Même si les résultats des tests sont négatifs, le visiteur n’est pas autorisé à quitter un lieu signalé aux autorités pendant deux semaines, écrit 20 Minutes. Le gouvernement vise maintenant à rouvrir les restaurants, cafés et hôtels en juin, sous réserve de certaines conditions. Dans un premier temps, cependant, l’assouplissement concernera la vie quotidienne. Pour la première fois en six semaines, les librairies et les fleuristes seront autorisés à rouvrir. Pendant des semaines, les gens n’ont été autorisés à quitter leur domicile  que pour acheter de la nourriture et des médicaments ou pour la pratique du sport. «Vacances à la fin de l’été assez réalistes» Les mesures prises rapidement ont montré leurs effets en Grèce, où vivent env. 11 millions de personnes: 2626 infections ont été enregistrées jusqu’à présent, 144 personnes sont décédées des suites du Covid-19. Des chiffres beaucoup moins élevés que dans de nombreux autres pays européens comme l’Espagne où le Premier ministre Pedro Sanchez y avait présenté un plan en quatre étapes pour revenir à la normale d’ici la fin juin et remettre l’économie sur les rails. Dans les faits, les experts en tourisme comme Torsten Kirstges sont prudemment optimistes et pensent que «la liberté de voyager sera rétablie à partir de la mi-juin, au moins dans l’espace Schengen». Toute autre solution serait irrationnelle compte tenu des énormes dommages collatéraux subis par la société. Il considère donc que des vacances à Majorque ou en Grèce à la fin de l’été sont tout à fait réalistes.

Dans l’ensemble, cependant, les pertes seront immenses, d’autant plus que le tourisme contribue à hauteur de 12% au PIB grec. (TI) Source: aboutTravel

Une questions ? n'hésitez pas, contactez nous !




News récentes

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter...

... et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 © destinations.news le site d'information de:

Destinations.ch SAChemin des Fontenailles 4, 1196 Gland, Suisse - tel: 022 960 95 00 - mail info@destinations.ch

formulaire de contact >>